juin25
Mieux connaître Emma Colberti

Cette page a été élaborée à partir d’une interview menée en 2006 par Julien, le webmaster du site emmacolberti.free.fr.

Son nom, ‘COLBERTI’ :
« Ce n’est pas une anagramme, juste un nom de famille quelconque. »

Son état civil :
« Emma Colberti née le 02 OCTOBRE 1972 à Nogent sur Marne. Maman de Baptiste né le 30 Janvier 1993 à Nogent sur Marne. »

Sa nationalité / ses origines :
« Française. Mes origines sont diverses : slaves, espagnoles et de très loin italiennes.»

Ses parents : origines / professions :
« Mes parents ont donc les origines que j’ai mentionnées avant, ma mère était sage-femme et mon père gynécologue-obstétricien, et je les aime très fort tous les deux.»

Emma enfant :
« Oui je crois que l’on peut dire que j’étais une enfant pleine de vie. Je suis née à 7 mois et demi, et comme beaucoup d’enfants prématurés, qui déploient dès leur arrivée au monde une énergie importante (dans le cadre de leur survie), j’ai grandi en étant animée par cette énergie débordante et très active, ou chaque instant devait être vécu à fond. Impossible de me faire faire une sieste par exemple que ce soit dans le cadre familial ou à l’école. J’avais le sentiment de me mettre entre parenthèse de la vie si j’en faisais une et cela pouvait me mettre de très mauvaise humeur. Ce sentiment ne m’a pas quitté, je suis incapable de dormir en pleine journée.

Par ailleurs, à la fois enfant, j’étais très « fille » mais aussi très  » garçon manqué ».
Rien ne me faisait peur, j’avais (j’ai toujours !!!) un besoin d’action permanent et d’aventures.
S’asseoir entre copines pour papoter de trucs de filles cela ne m’intéressait absolument pas. Non c’était dans l’action, le mouvement, le jeu, le risque que je me sentais bien. D’ailleurs j’étais très « casse-cou » puisque je voulais être trapéziste, j’essayais tout et je pouvais parfois me battre avec d’autres enfants mais toujours pour une bonne cause LA JUSTICE, vous savez à quel point, lorsqu’on est petit, on peut être injuste et cruel… Moi cela pouvait me mettre très en colère d’être témoin d’injustices ou d’en être la victime. Enfin, très tôt, des questions existentialistes m’ont animé, j’ en avais des kilomètres et parfois je crois que mes parents à cours de réponses, étaient un peu soûlés.
De ce point de vue, bien sûr pour mes parents, cela n’a pas été de tout repos d’avoir une petite fille comme moi mais j’étais leur petit clown, je crois les avoir fait bien rire aussi. »

Ses frères et soeurs :
« Malheureusement je n’ai pas de frère, j’aurais adoré avoir un frère aîné, mais j’ai une sœur aînée âgée de trois ans de plus. »

Sa religion :
« Oui j’ai une religion…..laquelle ? Ah ah mystère !!! »

Ses études :
« J’ai mené ma scolarité de manière très classique jusqu’au bac que j’ai eu, la bac B (économie). En seconde je m’étais inscrite aux cours prépa de l’école Florent, j’ai fait les trois ans de prépa. Tout de suite après le bac je rentrais en première année chez Florent et parallèlement je suivais des études littéraires en fac. Je passais plus de temps dans le 19ème arrondissement que dans le 5ème (les cours Florent se situent vers Stalingrad) donc au bout d’un an, n’arrivant pas à me concentrer sur les cours de la fac (que j’aimais beaucoup malgré tout), je me tournais entièrement vers les cours de théâtre. De manière plus générale, j’aime les études, j’aime étudier. »

Description de l’actrice en 3 mots :
« Exigence, fou rire, imprévisible… . »

Son lieu de vie :
« J’habite dans une péniche. Pourquoi? Parce que j’ai besoin de sentir les éléments (eau, vent, nature…), parce que je ne suis pas du tout citadine dans l’âme, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour vivre en ville tout en me sentant en dehors, parce que je vois mieux les saisons, parce que j’aime les canards, parce que j’aime prendre mon café le matin en regardant couler la Seine sous mes fenêtres, mais surtout parce que cela me donne un sentiment de liberté, ne jamais être en place etc. Je voudrais réaliser un autre rêve, avoir au moins une roulotte de gitan (une vraie j’entends). »

Sa vraie couleur de cheveux :
« Châtain, oui c’est vrai je change souvent de couleur, j’aime ça pourtant je pense revenir bientôt à ma couleur initiale. »

Son plat favori :
« En fait je pourrais me nourrir uniquement de desserts, j’adooooorrrre !!!! Petite je rêvais d’être dans la chocolaterie de Charlie. J’aime tout ce qui est à base de chocolat bien sûr, j’aime aussi tous les gâteaux qui débordent de crème. En gros si je n’étais pas raisonnable je ne mangerais que des crêpes au nutella, des profiteroles, des fraisiers, des Paris-Brest, des Tropéziennes et trifles. Rien que d’en parler… Comme je suis raisonnable je me tourne le plus souvent possible vers ma cuisine préférée, à savoir, la cuisine italienne, bon j’adore les pizzas !!! J’aime aussi énormément la cuisine polonaise. Lorsque j’étais petite, le matin je mangeais des sardines à l’huile trempées dans mon chocolat, je ne pratique plus du tout cette coutume étrange… . »

Son film préféré :
« TRAPEZE (1956) réalisé par Carol Reed avec Burt Lancaster, Tony Curtis et Gina Lollobrigida incontestablement. Ce film n’a rien d’extraordinaire au niveau réalisation mais il a été tout pour moi. Ma mère l’avait enregistré lorsque j’avais 6 ans et presque tous les jours je me repassais LA scène du film (je vous invite à le voir) celle du triple saut… et je regardais l’intégralité du film au moins 2 fois par semaine. Au bout d’un an de visionnage intensif ou obsessionnel, il y a eu comme une révélation. Je voulais absolument vivre et travailler dans un cirque, moi aussi je voulais voler dans les airs… Aujourd’hui je ne suis pas trapéziste mais ce film est le point de départ. En revanche je ne rate jamais un spectacle de cirque de préférence sans animaux, j’ai un amour et une très grande admiration pour le CIRQUE DU SOLEIL. »

Sa chanson préférée et pourquoi :
« IGYUMS : I’ve Got You Under My Skin de Frank Sinatra . Parce que je la chante souvent à mon fils et qu’elle représente une période importante de ma vie et puis parce qu’elle a été interprétée par mon groupe préféré U2 ainsi que Stan GETZ, que j’adore. »

Ses passions en dehors de son métier :
« La danse que je pratique, le flamenco que je dévore des yeux lors de spectacle…
Le cirque,
Les fêtes foraines et les manèges,
Le thé,
L’équitation,
Les chats,
La psychologie,
Les jeux de groupe qui font bien rire,
Et mon fils bien sûr. »

Ce qu’elle préfère jouer comme rôle :
« J’aime tous les rôles, à priori, du moment que le personnage permet le contraste, la contradiction ou le paradoxe. Lorsque l’on me propose un personnage dit « lisse », je m’obstine à le rendre humain donc accidenté, imparfait… en devenir. »

Meilleur souvenir de tournage :
« BANG ! C’est mon homme qui l’a réalisé alors forcément… Il a beaucoup de talent et j’ai adoré travaillé avec lui car il aime les acteurs. Le rôle de Régine ne me sera peut-être plus jamais offert et pour Bang je me l’étais offert toute seule. Un beau cadeau, j’adore ce personnage. Nous avons écrit la suite de Bang c’est un scénario de long-métrage aujourd’hui et j’espère qu’il sera mis en images avant que je ne sois trop vieille. »

Pire souvenir de tournage :
« Aucun. Je n’en ai pas !!!! C’est un des plus beaux métiers au monde, il n’y a que des bons souvenirs… »

Ses références (actrices, …) :
« Jessica Lange, depuis toujours, elle est particulièrement incroyable dans FRANCES de Graeme Clifford.
Notre Romy internationale bien sûr !!
Meryl Streep.
Kate Winslet.
Dakota Fanning, un petit bout de nana de 11ans. Je l’ai vu dans un film pour la première fois il y a 4 ans et j’ai eu un choc ! Qui nous a envoyé cette bombe de comédienne ???? (à l’époque elle avait 6 ans dans le film). C’est un ange tombé du ciel et je suis sûre de moi en pensant qu’elle va devenir une de nos très très grande actrice.
Je ne vais pas m’étendre sur chacun ce serait trop long mais en vrac: David Lynch, Mozart, Rosenberg Trio, Racine, Shakespeare, Albert Cohen, Stefan Sweig, Louis Jouvet, Camille Claudel, Khalil Gibran, Antigone d’Anouilh, Isaac Bashevis Singer, Le petit Prince, Peter Pan, Sarah Bernhardt, Hitchcock, Paul Thomas Anderson, Madonna, Chagall, Gene Kelly… .
Et tant d’autres. Voici le dernier qui est rentré dans ma liste: Grégory Colbert un immense photographe, un immense homme, un immense talent, une âme immense. »

En amour… :
« OULALA… Une très grande romantique, parfois j’ai le sentiment de ne pas être née à la bonne époque rien que pour ça. »

Son rêve le plus fou :
« Vivre dans un monde unifié. »

Sa fierté :
« Mon fils. »

Des complexes :
« Non car cela ne sert à rien les complexes, qu’à se faire du mal… »

Dernier commentaire :
« Ne dédaigne aucun homme et ne méprise aucune chose, car il n’y a pas d’homme qui n’ait son heure, et il n’y a pas de chose qui ne trouve sa place. »

Publié le par admin. Cette entrée a été publiée dans Biographie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mieux connaître Emma Colberti

  1. daniel dit :

    Je crois bien que Emma n’habite plus sur une péniche !

Laisser un commentaire