oct21
Etre ou ne pas être sur le web

Ayant du temps à perdre et souhaitant comparer « Emma Colberti Web » à d’autres sites, j’ai recherché et visité des sites d’actrices françaises que j’aime bien (environ 25 sites visités pour 40 actrices recherchées). L’idée était de comparer ECW à ces sites, aussi bien sur le contenu que sur la forme. N’étant pas sectaire, je me suis intéressé aussi bien aux actrices dites « de télé » qu’aux actrices « de ciné ». J’ai trouvé trois types de sites :
- des sites officiels réalisés par des agences de communication (et donc payés par l’actrice ou ses producteurs)
- des sites non officiels réalisés par des fans
- et plus rarement des sites officiels ou autorisés réalisés par des fans.

Voici les résultats de ce comparatif :

Comparatif de sites d’actrices françaises

Même si cet échantillon n’est pas vraiment représentatif, j’en tire les observations suivantes :
- il existe un grand nombre d’actrices qui n’ont pas de site officiel (en tous cas pas trouvable rapidement) et ce n’est pas forcément des actrices méconnues ou sans succès : Isabelle Carré, Julie Gayet, Alice Taglioni…
- plus étonnant encore, ces actrices n’ont pas non plus de sites de fan ; on peut penser à des mauvais référencements mais ce n’est sans doute pas la seule raison ; j’ai l’impression qu’il y a de nos jours beaucoup moins de sites de fan sur le web qui est trusté par les rouleaux compresseurs que sont wikipédia, facebook, twitter & co
- les sites officiels réalisés par des professionnels sont souvent pauvres en contenu et rarement à jour : le site de Cécile de France est presque la seule exception qui confirme la règle
- les sites de fans sont souvent les plus complets (Mélanie Laurent, Diane Kruger, Armelle Deutsch) mais ils peuvent être aussi à l’abandon (Virginie Ledoyen, Louise Bourgoin)
- les sites réalisés par des professionnels sont souvent les plus réussis graphiquement : Claire Keim, Laëtitia Casta, Cécile de France…

Selon moi, voici quelques éléments qui peuvent expliquer ces observations :
- confier la réalisation de son site internet à une agence de communication revient cher (très cher) ; certes le résultat au lancement du site est souvent « exceptionnel » au niveau de la forme mais il l’est rarement au niveau du contenu ; de plus les problèmes se posent vite quand il s’agit de maintenir à jour le site ; même si la star a pris un (très cher) forfait annuel, souvent les sites périclitent car les professionnels ont toujours l’art d’en faire le moins possible quand ils ont une rente assurée ; finalement le choix de la création d’un site officiel pour une actrice ne doit pas être si simple à prendre…
- pour un « fan », se lancer dans la création d’un site internet n’est pas si évident car même s’il existe aujourd’hui des outils dédiés (il est bien loin le temps où le web n’était occupé que par des webmasters qui savaient écrire du HTML « à la main »), il faut néanmoins du temps, un minimum de compétences (web, éditoriales, graphiques), un peu d’argent et une grande motivation. C’est dire si le choix du « sujet » de son site doit être bien réfléchi pour le webmaster…

En conclusion on peut dire que lancer un site est relativement facile. Par contre assurer les mises à jour pendant des mois, voire des années, est beaucoup plus difficile.

Pour revenir à l’objectif initial de ce comparatif, après toutes ces digressions, je trouve que Emma Colberti Web n’est pas du tout ridicule par rapport aux sites que j’ai visités. Au contraire il est assez riche en terme de contenu même si le choix de respecter les droits d’auteur empêche la publication de vidéos. Au niveau du graphisme, même s’il n’est pas très original et n’a pas la « classe » des sites en flash, il est tout à fait correct. Enfin son point fort est qu’il est à jour. Certes, vous allez dire qu’il n’a que 4 mois. Oui, sauf que www.emmacolberti.com existe déjà depuis 7 ans et qu’il a été toujours maintenu à jour jusqu’à aujourd’hui. C’est seulement que durant les premières années de son existence il ne traitait que de la filmographie d’Emma Colberti pour ne pas faire doublon avec l’ex-site officiel…

Tout ça pour dire que la structure de « Emma Colberti Web » est désormais stabilisée et que je vais désormais me consacrer uniquement à la publication de nouveaux articles. A bientôt.

Publié le par admin. Cette entrée a été publiée dans Edito, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Etre ou ne pas être sur le web

  1. daniel dit :

    Salut Jil

    Merci Encore pour ton travail ; depuis que je les fréquente, tous les sites d’Emma ont été à la hauteur de son actualité. Mais comme tu le dis ; il faut voir sur la durée ……
    Pour ceux concernant Emma ; il est Dommage que notre « belle » n’y participe pas davantage ; ce qui tend peut-être à décourager certains Webmasters et fans.

    A+

Laisser un commentaire